Le Réveil Lozère 07 août 2018 à 15h00 | Par C.Rolle

De bleu et de sang

À Laqueuille (63) partez sur les traces d’Antoine Roussel, inventeur du bleu d’Auvergne et Victor Mornac, « monstre exécrable » ; deux figures, deux destins foncièrement opposés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éric Brugière, maire de Laqueuille, et le scénographe Guy Brun présentent un musée, un film et un parcours dédiés aux histoires parallèles de Roussel et Mornac.
Éric Brugière, maire de Laqueuille, et le scénographe Guy Brun présentent un musée, un film et un parcours dédiés aux histoires parallèles de Roussel et Mornac. - © C.Rolle

Il fut le père du bleu d’Auvergne, il était un bandit de grand chemin : Antoine Roussel et Victor Mornac ont marqué de leur empreinte l’histoire de Laqueuille, petite commune du Puy-de-Dôme, située aux portes du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne et du Sancy. Une histoire mêlée de bleu et de sang, désormais contée dans un parcours muséographique qui démarre en lumière et en son dans le presbytère de Laqueuille et se termine dans le souvenir des anciennes caves à fromages de l’Empego. Imaginée par le muséographe-scénographe Guy Brun*, cette exposition-spectacle met en parallèle deux destins foncièrement opposés, racontés avec passion par le curé de Laqueuille et sa servante, Madeleine, la bien nommée…
Poussez la porte du presbytère, laissez-vous guider par les jeux de lumière et tendez l’oreille. Vous êtes en 1952, cent ans après la condamnation de Victor Mornac. Il est l’heure du café. Le prêtre et sa gouvernante papotent ensemble et se mettent à évoquer la publication prochaine, dans le journal La Montagne, d’un feuilleton sur la vie de Mornac. Une nouvelle qui ne réjouit pas Monsieur le curé, il préférerait que le village soit mis en lumière par l’histoire d’Antoine Roussel, « bienfaiteur des paysans et inventeur du bleu d’Auvergne » plutôt que celle de Mornac « un brigand, un voleur, un assassin ! »
Durant 50 minutes, la verve de ces deux orateurs nous conduit dans les pas de Roussel et Mornac au milieu du 19e siècle.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1472, du 9 août 2018, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui