Le Réveil Lozère 16 avril 2014 à 09h01 | Par Emilie Wood

Cuisine - Un concours qui met en valeur les filières lozériennes

Les Jeunes agriculteurs ont fait les choses en grand dimanche 13 avril, à la grande halle d’Aumont-Aubrac. Le concours cuisine « De la botte à la toque » a véritablement séduit les foules et les nombreuses animations autour du concours ont comblé le public. Un pari réussi pour une première édition.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dressage... juste avant la dégustation. (© Emilie Wood) Sébastien Tournadre © Emilie Wood Michaël Dur et le chef Frédérick Boutet © Emilie Wood Fabien Soldevila © Emilie Wood Daniel Giovannacci et le chef Martial Paulet © Emilie Wood Trois chefs © Emilie Wood Sébastien Tournadre © Emilie Wood  © Emilie Wood  © Emilie Wood  © Emilie Wood De bons produits lozériens © Emilie Wood Mettre la viande d'agneau Élovel en valeur... © Emilie Wood  © Emilie Wood  © Emilie Wood  © Emilie Wood  © Emilie Wood Les agriculteurs lozériens présentent des produits © Emilie Wood  © Emilie Wood Odile Ouagne, scupteuse sur fruits et légumes © Emilie Wood Les élèves du lycée Sacré Cœur, chargé de cuisiner pour les visiteurs © Emilie Wood Des animaux d'élevage étaient présents dans la halle pour la journée © Emilie Wood Des animaux d'élevage étaient présents dans la halle pour la journée © Emilie Wood Jeux et animations pour les enfants par le Pot'Poete © Emilie Wood

Il n’est pas ordinaire de voir des tapis rouges recouvrir le ring de la grande halle d’Aumont-Aubrac, et encore moins d’y voir installé un très long plan de travail, des fours, des plaques à induction, des couteaux de tailles diverses, des robots et des cocottes…. mais ce dimanche 13 avril n’était pas une journée ordinaire. L’équipe locale Jeunes agriculteurs du canton d’Aumont et de St Chély était chargée de l’organisation du concours cuisine « De la botte à la toque, » et ils ont vu les choses en grand. Quatre concurrents amateurs de cuisine coachés par quatre grands chefs lozériens avaient pour mission de réaliser deux plats : l’un à base d’agneau Élovel – un bon et un bas morceau avec deux cuissons – une manière, soulignait Julien Tufféry, président des Jeunes agriculteurs de la Lozère, de mettre en valeur les filières qualité de la Lozère ainsi que de permettre à toute la carcasse de l’animal d’être valorisée par une belle recette ; l’autre à base de châtaigne ou de miel - deux ingrédients phare du département. Les plats devaient être constitués avec au moins deux ingrédients d’origine lozérienne (listés à l’avance) et la saisonnalité des produits était prise en compte dans la grille de notation.

Suite à lire dans le Réveil Lozère N°1255 du jeudi 17 avril 2014, page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français seront connues le 21 septembre.

Pierre Morel-à-l’Huissier, député de Lozère et membre de la commission d’enquête.

Culture
Concert » Concert irlandais
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Concert » Concert à la cathédrale
Exposition » Exposition de peintures
Concert » Récital de musique andalouse
Concert » Concerto italiano
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui