Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 11h00 | Par Préfecture de Lozère

Cueillir des champignons en Lozère

Un arrêté du 22 octobre dernier précise les règles en matière de cueillette de champignons.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La réglementation de la cueillette des champignons fait l’objet d’un nouvel arrêté préfectoral en date du 22 octobre 2018.
La réglementation de la cueillette des champignons fait l’objet d’un nouvel arrêté préfectoral en date du 22 octobre 2018. - © B. de La Sayette

La réglementation de la cueillette des champignons fait l’objet d’un nouvel arrêté préfectoral en date du 22 octobre 2018.* Il précise notamment le régime d’autorisation portant sur les volumes prélevés, les procédés de cueillette et les sanctions encourues en cas de non-respect des dispositions concernant les volumes récoltés. Il renouvelle l’arrêté préfectoral en vigueur du 10 septembre 2007 pour intégrer de nouvelles dispositions réglementaires du code forestier portant sur le régime de sanctions, les volumes de cueillette autorisés étant inchangés par ailleurs.

*Cet arrêté est applicable dans le département de la Lozère à l’exclusion du cœur du parc national des Cévennes qui dispose d’une réglementation spéciale. Le texte de l’arrêté est consultable sur le site internet des services de l’État en Lozère : www.lozere.gouv.fr.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui