Le Réveil Lozère 20 mai 2015 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Crise de la viande bovine : pas d'accord après la table ronde

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« On n’est pas arrivé à un accord », a affirmé Stéphane Le Foll, à la sortie de la réunion de crise du 12 mai entre les membres de la filière bovine. Il demande aux membres de la filière de « travailler de manière plus collective », reprochant à l’aval son individualisme. « Chasser en meute, en France, ça n’existe pas » s’exclamera d’ailleurs à ce sujet Jean-Pierre Fleury, président de la FNB. Stéphane Le Foll s’est senti obligé de rappeler que « ce n’est pas le ministre qui décide du prix ». Une prochaine réunion doit avoir lieu dans un mois pour refaire le point. Une feuille de route a été établie lors de la réunion. « Les solutions, on les a. Le seul problème, c’est de les partager », se désespère Jean-Pierre Fleury. Pour Dominique Langlois, président de l’interprofession, « beaucoup de sujets ont été abordés » comme les cotations, les marchés export, la consommation et surtout les prix. « Il ne faut pas attendre tout du ministre, la filière doit se prendre en main. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui