Le Réveil Lozère 23 septembre 2015 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Créer, entreprendre et innover

La Star’up est dans le pré se déroule du vendredi 25 au dimanche 27 septembre à Saint-Rome-de-Dolan sur le causse de Sauveterre. Sébastien Oizol est son équipe attendent une soixantaine de participants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patricia Brémond, Sophie Pantel et Sébastien Oizol.
Patricia Brémond, Sophie Pantel et Sébastien Oizol. - © Sandra Hartmann

Concernant la Star’up est dans le pré, Sophie Pantel, la présidente du conseil départemental est dithyrambique, « c’est une opération permettant de montrer le dynamisme économique de la Lozère ». L’accroche est prometteuse : venez avec ou sans idée, repartez avec un projet, une équipe ou des partenaires. « Sur des territoires ruraux, nous sommes capables de créer, d’entreprendre et d’innover, s’enthousiasme-t-elle. En espérant que de nombreux projets poursuivent leur développement en Lozère. » La Star’up est dans le pré est organisée tous les deux ans. La précédente édition se tenant à la Baraque des Bouviers avait vu naître plusieurs projets dont Ciel mon radis et la 48. Tous les deux sont sur le marché. Le premier proposant une solution globale d’animation autour de la culture de plantes aromatiques en entreprise a pris une autre dimension en étant retenu parmi les 200 bâtisseurs du Grand palais à Paris, à l’occasion du dispositif Osons la France. Le second a rejoint le rang des brasseries locales avec une production au causse d’Auge à Mende. La caractéristique de la Star’up est dans le pré, c’est l’accompagnement et l’encadrement dont bénéficient les participants. « C’est du gagnant-gagnant, poursuit Patricia Brémond, conseillère départementale. Pour nous et pour les porteurs de projets, nous rendons le territoire plus attractif encore qu’il ne l’est déjà. » Précisément, souligne Sébastien Oziol, le directeur de Lozère développement, « la Star’up est dans le pré est une opération permettant aux candidats de construire des partenariats, nous leur donnons du temps et des moyens humains. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 9, édition du 24 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui