Le Réveil Lozère 08 mars 2017 à 08h00 | Par Sabrina Khenfer

Contrat de ruralité : vingt projets déjà sur le feu en Lozère

Le 3 mars dernier a été signé, à Mende, un contrat de ruralité entre la préfecture, l’association territoriale Terre de vie en Lozère et leurs partenaires. Vingt actions ont d’ores et déjà été actées et financées pour 2017 grâce à ce coup de pouce de l’État aux territoires ruraux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Khenfer

Qu’est-ce qu’un contrat de ruralité ? C’est la mise en place d’une mesure financière instaurée par le gouvernement en mai 2016 afin de favoriser l’attractivité des territoires ruraux et d’améliorer la qualité de vie de ses habitants. Pour ce faire, une enveloppe de 216 M€ a été accordée pour toute la France, dont 20 M€ pour l’Occitanie et 1,04 M€ pour la Lozère. Et ce, pour la seule année 2017. Ce premier contrat, signé pour quatre ans, pourra ensuite être renouvelé par tranches de six années. « C’est une vraie avancée, explique Aurélie Maillols, vice-présidente du conseil régional Occitanie, parce que jusqu’à présent il n’existait que des contrats urbains. Rien pour les territoires hyper-ruraux. »

Le dispositif n’a évidemment pas manqué d’intéresser nos représentants politiques, à commencer par Laurent Suau, président de l’association territoriale Terres de vie en Lozère qui regroupe les communautés de communes Cœur de Lozère, du Haut-Allier, du Mont-Lozère et de Randon-Margeride. Quatre territoires pionniers, réunis au sein d’un même pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) et amenés à proposer différents projets susceptibles d’entrer dans ce contrat de ruralité.

Article complet à lire dans le Réveil Lozère n°1400, du 9 mars 2017, en page 7.

Terres de vie en Lozère : quels projets financés en 2017 ?

1. Accès aux services publics, marchands et aux soins :

– Chambon-le-château : réhabilitation de la boulangerie multi-rurale et de son logement.

– Grandrieu : aménagement de l’immeuble abritant la Poste.

– Chastel-Nouvel : multiple rural

– Rieutort-de-Randon : phase 1 de l’extension du cabinet médical avec logement de fonction ; construction d’une salle de motricité crèche-école ; extension et mise aux normes de la cantine scolaire.

– Communauté de communes Margeride Est : extension de la maison médicale.

– Villefort : aménagement de l’ancienne perception en cabinet médical.

– Saint-Bauzile : travaux sur le groupe scolaire Brenoux-St-Bauzile (toiture et rénovation salle maternelle).

– Badaroux : agrandissement et rénovation de la cantine de l’école E. Rajchnudel.

– Communauté de communes du Haut-Allier : accueil de loisirs et accueil jeunes.

2. Revitalisation des bourgs-centres :

– Communauté de communes Cœur de Lozère

3. Attractivité du territoire :

– Syndicat du Mont-Lozère : pôle de pleine nature

– Communauté de communes Mont-Lozère : aménagement d’un lieu de vie autour de l’étang de la Bastide

– Communauté de communes du Haut-Allier : phase 1 de l'aménagement du sentier entre la digue du Mas d’Armand et la digue du Cheylaret.

– Mont-Lozère et Goulet : phase d’étude pour la création d’une résidence thermale pour dynamiser la station thermale de Bagnols les bains et château du Tournel.

– Mende : scénographie de la cathédrale.

4. Mobilité locale et accès aux territoires :

– Mende : phase 1 et 2 de la création d’une ceinture verte et de mobilité partagée.

5. Transition écologique et énergétique :

– Mende : travaux d’isolation de l’école élémentaire du groupe scolaire Jean Bonijol.

6. Cohésion sociale :

– Villefort : city parc et skate et réhabilitation d’un bâtiment en vue de la mise en place d’une épicerie sociale et de logements sociaux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui