Le Réveil Lozère 25 avril 2018 à 09h00 | Par Eva DZ

Congrès de la FMBV : un avenir ensemble

Des responsables d’une cinquantaine de marchés, des représentants de l’administration, des professionnels de la filière bétail et viande ont participé les 16 et 17 avril au congrès de la fédération française des marchés de bétail vif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le marché de Villeneuve-d’Aveyron (12) a reçu pendant deux jours, les représentants des 50 marchés adhérents à la fédérarion française des marchés de bétail en vif (FMBV). Avec le soutien de la communauté de communes du Grand Villeneuvois, ils ont organisé une visite du marché lundi 16 avril.
Profitant de la venue de nombreux acteurs de la filière bétail et viande, la FMBV a proposé une table ronde sur les défis sociaux et sociétaux : « quel avenir ensemble ? » Les participants ont longuement échangé sur l’évolution de la consommation, les attentes nouvelles dans l’alimentation et chez les consommateurs, l’opportunité des États généraux de l’alimentation,… Tous sont convaincus que le potentiel de réussite existe pour la filière bétail et viande, à condition de se donner les moyens. Le projet sur le Villeneuvois de proposer des produits locaux et de qualité lors des 1 500 repas servis chaque jour est un bel exemple cité par Jean-Pierre Masbou, conseiller départemental et Jean-Claude Anglars, président de la commission agricole au Conseil départemental.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1457, du 26 avril 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui