Le Réveil Lozère 18 juillet 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Compte pénibilité : « Des modifications majeures ont été apportées »

Interview de Jérôme Volle, président de la commission emploi de la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

Dans un courrier envoyé aux partenaires sociaux, le Premier ministre Édouard Philippe propose des évolutions au compte pénibilité dont l’applicabilité pose problème, notamment en agriculture. Rebaptisé « compte de prévention personnalisé », il conserverait six critères : travail de nuit, répétitif, avec horaires alternants, en milieu hyperbare, travail dans le bruit ou en températures extrêmes. En revanche, les quatre critères les plus difficiles à mesurer, manutention de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques et risques chimiques, sortent du compte à points. Les employés exposés à ces risques bénéficieront d’un départ anticipé à la retraite en cas de maladie professionnelle reconnue et de taux d’incapacité professionnelle supérieur à 10 %.

Que pensez-vous des décisions du Premier ministre sur l’évolution du compte pénibilité ?
Jusqu’à maintenant, on considérait que le dispositif était inapplicable en agriculture, notamment pour les facteurs postures pénibles, manutention de charges lourdes, vibrations et agents chimiques. La FNSEA a beaucoup œuvré pour une simplification du dispositif. Nous nous félicitons des évolutions annoncées, car des modifications majeures ont été apportées en termes de simplification pour les employeurs, à travers la fin de la déclaration des quatre facteurs qui portaient le plus à contestation et contentieux, et à la mutualisation du financement du dispositif.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1419, du 20 juillet 2017, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui