Le Réveil Lozère 11 octobre 2012 à 15h55 | Par Lise Monteillet

Communication - Le Point info installation à la rencontre des écoliers lozériens

Cet automne, le Point Info installation réalise des interventions auprès des élèves sur le thème des produits laitiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Lise Monteillet

En ce début d’année scolaire, le Point info installation parcourt les écoles primaires de la Lozère pour faire découvrir les produits laitiers aux écoliers. Une quinzaine d’écoles a accepté l’invitation. L’opération va ainsi toucher plus de 500 enfants.

C’était au tour de l’école de Lanuéjols d’accueillir Vanessa Roucayrol, l’animatrice du Point info installation, jeudi 20 septembre. Elle était accompagnée de Virginie Durand, éleveuse de Brunes à Goudard. «Nous avons préparé notre intervention pour adapter le vocabulaire à l’âge des enfants», précise l’animatrice.

À peine assis à leurs bureaux, les écoliers n’ont pas tardé à poser toutes les questions qui les taraudaient. «Pourquoi les vaches ont des boucles d’oreilles ? Pourquoi certaines vaches n’ont pas de corne ? Est-ce que les vaches meurent ?» Pas de tabou dans la bouche de ces enfants qui ont fait preuve d’une grande curiosité. Virginie Durand a répondu à toutes les interrogations, en prenant soin de choisir les bons mots, pour ne pas heurter. Les enfants ne cachaient pas leur plaisir de pouvoir dialoguer avec l’agricultrice.
Avec des exemples très concrets, l’animatrice a ensuite expliqué la différence entre lait entier, lait demi écrémé, lait infantile. Rouge, bleu, vert, rose…

C’est quoi cette bouteille de lait ?

Les bouchons ont pris une autre signification dans les mains de Vanessa Roucayrol. Pour sensibiliser les écoliers, les deux femmes n’étaient pas venues les mains vides. Elles avaient apporté des fromages de vache, brebis et chèvre. La présentation s’est terminée par une dégustation. Pour le directeur de l’école de Lanuéjols, Rice Bernabeu, cette intervention permet de compléter des apports théoriques. Il explique : «Dans les écoles, nous sommes à la recherche de projets de courte durée qui impliquent des acteurs locaux».

D’autant plus que même à la campagne, les enfants ne connaissent pas tous le métier d’agriculteur et la façon dont les produits laitiers sont fabriqués. «Les enfants voient des vaches, des brebis dans les champs. Ils mangent des fromages. Mais ils ne connaissent pas les produits laitiers de A à Z», complète Rice Bernabeu.

Ce jour-là, les trois classes de l’école de Lanuéjols, de la maternelle au CM2, ont assisté tour à tour à l’intervention du Point info installation. Cette première partie en classe sera complétée par une visite sur le terrain d’une fromagerie.

Pour le Point info installation, ces rencontres dans les écoles permettent de communiquer positivement sur le métier d’agriculteur. Et pourquoi pas recruter de futurs chefs d’exploitation ! Le meilleur moyen d’assurer le renouvellement des générations en agriculture est encore de susciter de nouvelles vocations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Les AOP sont souvent usurpées en matière de notoriété. (…) Tous ensemble, il sera plus facile de se défendre, de même que de nous soutenir et de nous entraider mutuellement.

a expliqué Yannick Pochelon, l’animateur de la nouvelle « Fédération des AOP viandes de France ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui