Le Réveil Lozère 29 novembre 2017 à 08h00 | Par TM

Commerces alimentaires et ruralité en France

L’Insee vient de publier « Les entreprises en France. Édition 2017 ». Avec un dossier sur les commerces et les inégalités territoriales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En cinq ans, le nombre de communes rurales sans commerce augmente très légèrement.
En cinq ans, le nombre de communes rurales sans commerce augmente très légèrement. - © P. Cronenberger

Dans sa publication parue le 7 novembre, l’Insee note « qu’après trois années de stagnation », les entreprises de l’Hexagone enregistrent un « rebond du taux de marge en 2015 ». Cet éclairage de 204 pages sur les entreprises françaises met en valeur, cette année et entre autres, la problématique des commerces dans les territoires.

Généralités
« L’emploi dans le commerce de détail est plus dynamique sur les littoraux atlantique et méditerranéen, dans la région parisienne et la vallée du Rhône. Le petit commerce reste par ailleurs plus développé dans le quart sud-est, à l’inverse de la région parisienne et des départements septentrionaux. Autre source de différence territoriale, le phénomène de “métropolisation” s’est traduit par une croissance plus vive de l’emploi dans l’alimentaire et les équipements de la personne au sein des grandes villes. Dans les villes petites et moyennes, l’emploi dans le commerce de détail est atone et la grande distribution occupe une place plus importante dans le commerce alimentaire que dans les grandes métropoles. L’accessibilité des magasins du quotidien est moins bonne dans les communes rurales que dans les communes urbaines. Certes meilleure dans les communes urbaines, la proximité aux commerces est cependant loin d’y être uniforme. Si la densité de population y est le facteur principal d’hétérogénéité, la distance à la plupart des commerces a également tendance à diminuer quand le revenu moyen de la population ou la part des personnes âgées augmentent », peut-on lire en introduction de ce dossier thématique.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1436, du 30 novembre 2017, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.