Le Réveil Lozère 19 décembre 2018 à 10h00 | Par Apca

Comment se composent les chambres d’agriculture ?

Le pouvoir exécutif des chambres d’agriculture est issu d’élections professionnelles qui ont lieu tous les six ans. Afin de leur assurer une représentativité incontestable toutes les composantes du monde agricole réparties en collège sont appelées à s’exprimer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Répartition des différents collèges électoraux qui composent la session d’une chambre départementale
Répartition des différents collèges électoraux qui composent la session d’une chambre départementale - © APCA

Les élections aux chambres d’agriculture font partie des élections professionnelles recueillant le plus fort taux de participation. 4 200 professionnels, répartis par collèges représentent ainsi les diverses activités du secteur agricole.
Les chambres d’agriculture départementales sont composées de 33 membres, élus au suffrage direct pour une durée de six ans et répartis dans dix collèges : cinq collèges individuels et cinq collèges des groupements professionnels agricoles. À cela s’ajoutent le ou les conseillers du CRPF (centre régional de la propriété forestière), élus par le collège des propriétaires forestiers (élection décalée).

Comment se déroulent les élections aux chambres d’agriculture ?
Au niveau départemental, interdépartemental et de la chambre de région, dès février 2019, les membres élus des différents collèges d’électeurs constituent l’assemblée plénière des chambres. Ils élisent le président qui est le représentant de l’exécutif, ainsi que le bureau qui peut délibérer et rendre les avis de la chambre dans l’intervalle des sessions, où seront fixés et débattus les grandes orientations et le suivi ou la mise en œuvre des actions à développer sur le terrain.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1489, du 20 décembre, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui