Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 à 10h00 | Par Pierre-Louis Berger

Comment réaménager un magasin de producteurs

Suite à un déménagement et pour optimiser ses ventes, le magasin de producteurs Natur’halles à Draguignan (83) a fait appel à un formateur, Vincent Duclos. Une formation bénéfique adaptée à la nouvelle petite surface de vente.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Faire appel à un formateur permet de mieux concevoir l’aménagement d’un magasin de producteurs.
Faire appel à un formateur permet de mieux concevoir l’aménagement d’un magasin de producteurs. - © Pierre-Louis Berger

Créé en 2008, le magasin de producteurs Natur’halles à Draguignan (83) disposait d’un espace de vente en centre-ville dans les halles. Faute de parking et de places, le magasin de producteurs a dû déménager en 2014 dans un local en périphérie de Draguignan, doté de places de parking et étoffer sa gamme de produits. Les 15 producteurs du département du Var étaient confrontés à de nouveaux défis sur le plan commercial : « À l’occasion de ce déménagement, il a fallu optimiser la présentation et améliorer nos ventes. Nous devions présenter les produits fermiers des 15 exploitations sur une petite surface de vente de moins de 30 m². Nous avions des produits fermiers issus de l’élevage, (volaille, agneau) du maraîchage, des plantes aromatiques et médicinales, du lait, des pâtes alimentaires, de la confiture… Natur’halles devait repenser cet espace en intégrant du nouveau matériel frigorifique », explique la présidente du magasin de producteur, Julie Ledoux. Ce collectif, membre du réseau des magasins de Paca (Provence-Alpes-Côte-d’Azur) a décidé de se former sur une journée en faisant appel à la FRGeda (fédération régionale des groupes d’études et de développement agricole) Paca pour organiser la formation.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui