Le Réveil Lozère 31 janvier 2018 à 01h00 | Par JA

Cinquante photos pour mettre en avant l’agriculture lozérienne

Pour la première année, les Jeunes agriculteurs organisaient un concours de photographies autour du thème « Lozère : terre d’élevage ». Mercredi 24 janvier, les vainqueurs ont été récompensés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Lucas Vernhet

Les Jeunes agriculteurs de Lozère ont lancé en fin d’année 2017 leur premier concours photos autour de la thématique « Lozère : terre d’élevage ». L’idée principale étant de montrer le lien étroit qui unit l’agriculture lozérienne au territoire. Après avoir reçu plus de 50 clichés et présélectionnés 17 d’entre eux, les JA ont invité sur Facebook les internautes à voter pour leur photo favorite. Les « likes » se sont multipliés pour départager les candidats. La photo ayant remporté les suffrages a été prise par Lucas Vernhet et représente des brebis Blanche du Massif central pâturant sur le Causse. Deux autres photos de Patrice Leydier et Julien Pic se sont également démarquées, remportant ainsi respectivement la seconde et la troisième place du concours. Afin de remercier et de récompenser les trois gagnants, les JA ont organisé une remise de lots dans leurs locaux ce mercredi 24 janvier.
Les Jeunes agriculteurs réfléchissent déjà à un prochain concours avec toujours comme ligne directrice la promotion de l’agriculture, du métier d’agriculteur et du département de la Lozère.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On nous demande beaucoup d’efforts pour améliorer nos produits, sur la qualité, sur l’environnement, ce qui occasionne des coûts supplémentaires. Et dans le même temps, nous subissons de plus en plus d’importations de produits qui faussent la concurrence, et ne correspondent pas aux standards sanitaires et environnementaux qu’on nous impose.

expliquait Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat FNSEA, quelques heures avant le début du blocage des raffineries et dépôts de carburants.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui