Le Réveil Lozère 08 novembre 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Cinq millions d’euros supplémentaires pour les bâtiments agricoles

Carole Delga, la présidente de la région d’Occitanie était en Lozère jeudi 3 novembre. Une grosse partie de sa visite était dédiée au secteur agricole. En visite à l’abattoir de Langogne, puis au Gaec de la Vigerie se trouvant sur la même commune, elle a annoncé 6,4 millions d’euros supplémentaires pour l’agriculture régionale. Et la majorité vient abonder le plan bâtiment…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Représentants de la profession agricole et élus ont accompagné Carole Delga.
Représentants de la profession agricole et élus ont accompagné Carole Delga. - © Sandra Hartmann

L’enveloppe dédiée aux bâtiments d’élevage a été revue à la hausse, « je veux aider les éleveurs connaissant une crise sans précédent », a déclaré Carole Delga, en déplacement en Lozère, jeudi 3 novembre. La conférence de presse organisée conjointement par la chambre d’agriculture, la FDSEA et les JA (ndlr : au mois de juin) aurait donc porté ses fruits ? Disons que oui. Au niveau régional, cinq millions d’euros ont été débloqués, portant à 14 millions d’euros la ligne budgétaire. Les projets bâtiments en souffrance, faute de fonds, vont donc pouvoir se concrétiser. Il y a 159 dossiers en attente (ancienne région Languedoc-Roussillon) et 80 % sont lozériens. Dont celui du Gaec de la Vigerie, visité par la présidente de la Région, déplacement auquel ont participé élus et représentants syndicaux. Philippe et Julie Assenat ont 95 mères Aubrac et 207 hectares de SAU. Les broutards mâles partent à l’export, les bonnes femelles sont gardées pour le renouvellement, quelques-unes sont vendues directement. Côté filières qualité, le Gaec produit pour BFA et de Lozère. Sur cette exploitation, pour la construction d’un hangar et l’aménagement de cellules de stockage, la Région a versé 82 000 euros.
Aider les agriculteurs dans leurs pratiques d’élevage
Notamment accompagnée de Vincent Labarthe, vice-président en charge de l’agriculture, Carole Delga a indiqué que le budget dédié aux bâtiments avait quasiment doublé en trois ans, « et nous maintiendrons ce volume budgétaire en 2017 car il y a une dynamique régionale à soutenir. Nous devons aider les agriculteurs dans leurs pratiques d’élevage, les aider à moderniser leurs bâtiments, les aider à mettre en place un modèle de production leur permettant d’avoir un revenu correct. » Pour y parvenir, la Région est partie sur trois axes prioritaires souhaitant accompagner les filières d’élevage sur un plan économique, environnemental et social. Premièrement, la sécurisation des revenus à travers une inscription de la production dans le cadre des filières à forte valeur ajoutée ; deuxièmement, l’amélioration de la compétitivité avec la modernisation des outils de production et enfin le renforcement et le développement de l’autonomie alimentaire des exploitations. « L’Occitanie a la chance d’avoir une image de qualité, avec 250 produits labellisés dont 74 sont issus de l’élevage. » Rendons à César ce qui est à César, en matière de productions sous signes officiels de qualité, l’Occitanie est la première région européenne.

La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 10 novembre 2016, numéro 1383.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui