Le Réveil Lozère 20 novembre 2019 à 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Cinq jeunes en route pour le trophée national des lycées agricoles

Cinq élèves du lycée Terre nouvelle de Marvejols participeront en février prochain au trophée national des lycées agricoles. Quatre mois avant, ils se préparent aux nombreuses épreuves.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Étienne Paulet, Marine Forestier, Lorine Miramand, Julien Bonnal et Francesca Luciani participeront au TNLA du prochain Salon international de l’agriculture de Paris.
Étienne Paulet, Marine Forestier, Lorine Miramand, Julien Bonnal et Francesca Luciani participeront au TNLA du prochain Salon international de l’agriculture de Paris. - © DR

Après une victoire en 2011 au trophée national des lycées agricoles (TNLA), le lycée Terre nouvelle a décidé de retenter l’expérience. Cinq élèves de BTS Production animale se sont inscrits cette année pour représenter l’établissement. Conformément au règlement du concours, ils participeront aux épreuves qui se dérouleront pour la plupart lors du Salon international de l’agriculture de Paris. « Communication », « manipulation d’un bovin en toute sécurité », « présentation d’un animal » et « implication des élèves sur le salon », telle sont les dénominations de ces quatre épreuves auxquelles les étudiants de Terre nouvelles se préparent déjà.

Une affiche et les réseaux sociaux
« La première épreuve, celle sur la communication, se déroule avant le salon », explique Francesca Luciani, l’une des candidates marvejolaise.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1535, du 21 novembre 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est urgent de remettre davantage de réalisme dans les indicateurs à même de valoriser les efforts réalisés. Cela permettrait d’informer réellement nos concitoyens et non de stigmatiser une fois de plus les agriculteurs.

selon un communiqué commun de l’AGPB (blé), AGPM (maïs), CGB (betteraves), Fop (oléoprotéagineux).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui