Le Réveil Lozère 22 novembre 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Christine Wils-Morel, nouvelle préfète de la Lozère

Nommée il y a quelques semaines, la nouvelle préfète de la Lozère, Christine Wils-Morel a pris officiellement ses fonctions lundi 20 novembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Âgée de 62 ans, Christine Wils-Morel a déjà un CV bien rempli. Originaire du Bas-Rhin, elle est passée par les Hauts-de-Seine, la Moselle, ou encore la Seine-Saint-Denis où elle a officié en tant que sous-préfète de Saint-Denis. Dernièrement, elle était même chef de service, adjointe à la directrice de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité au ministère de l’Intérieur. Depuis lundi dernier, l’Alsacienne est officiellement devenue préfète de la Lozère, succédant ainsi à Hervé Malherbe. « Je dois avouer que je ne connaissais pas le département de la Lozère, confie l’intéressée. Bien sûr, j’en avais entendu parler, mais je ne m’y étais jamais rendue, même pour des vacances. Quand j’ai appris que j’étais nommée à ce poste, nombre de mes connaissances sont venues à moi pour me parler de la Lozère. J’ai pu voir à quel point les personnes sont attachées à ce territoire. Quand ils m’en parlaient, un point revenait aussi très souvent : la beauté des paysages. Et je dois dire que je ne suis pas déçue. Rien qu’en parcourant les quelques kilomètres pour rejoindre Mende, j’ai eu un aperçu de la beauté de ce territoire. » Pourtant, si Christine Wils-Morel ne connaît que très peu la Lozère, elle l’affirme déjà : elle « s’adaptera ». « C’est un changement d’univers pour moi, c’est vrai, concède l’intéressée. Pourtant, dans nos métiers, il est indispensable de savoir s’adapter constamment et c’est bien ce que je compte faire ici, en Lozère. »

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1435, du 23 novembre 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui