Le Réveil Lozère 10 janvier 2018 à 08h00 | Par C. Rolle

Christiane Lambert passe au crible les chantiers agricoles

États généraux de l’alimentation, produits phytos, Pac, communication… autant de sujets évoqués par Christiane Lambert à l’occasion d’une rencontre avec des agriculteurs auvergnats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christiane Lambert, aux côtés de Yannick Fialip et David Chauve, s’est prêtée au jeu des questions-réponses avec les agriculteurs.
Christiane Lambert, aux côtés de Yannick Fialip et David Chauve, s’est prêtée au jeu des questions-réponses avec les agriculteurs. - © C. Rolle

De passage sur sa terre natale d’Auvergne, la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, est allée à la rencontre les agriculteurs le 28 décembre dernier, au Gaec d’Angelane à Lorlanges (43), chez Didier, Willy et Joëlle Corny. Invitée par Yannick Fialip, président de la FDSEA de la Haute-Loire et membre du bureau de la FNSEA, la présidente nationale est revenue sur les dossiers sensibles qui bousculent l’agriculture ; des chantiers qui pour la plupart étaient déjà engagés par son prédécesseur Xavier Beulin et qui « demandent aujourd’hui beaucoup d’énergies pour garder le cap et représenter au mieux les agriculteurs », confiait-elle à la cinquantaine d’agriculteurs venus échanger avec elle.

« Oui à une nouvelle construction du prix »
« Durant la campagne présidentielle 2015-2016, les candidats étaient unanimes pour défendre le prix des produits et les revenus des agriculteurs, mais entre dire et faire, nous devions être vigilants… », a raconté Christiane Lambert. Dès l’ouverture des États généraux de l’alimentation par Emmanuel Macron, la FNSEA s’est donc fortement mobilisée dans le marathon des consultations en prenant part aux travaux des ateliers consacrés à la création et à la répartition de la valeur, plus particulièrement celui des prix d’achat aux agriculteurs.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1442, du 11 janvier 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui