Le Réveil Lozère 24 octobre 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Christiane Lambert en Lozère la semaine prochaine

Lundi prochain, la FDSEA tiendra son congrès annuel dans la salle des fêtes de Chanac en présence de Christiane Lambert. La présidente de la FNSEA fera le point sur les grands dossiers du syndicalisme agricole. Entretien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. - © Actuagri

Le 29 octobre, vous interviendrez à Chanac lors du congrès de la FDSEA de Lozère. Quels thèmes aborderez-vous lors de votre prise de parole ?
Je ferai un point sur les sujets d’actualité du moment avec notamment les États généraux de l’alimentation (Egalim), la Pac, le Brexit, la prédation, les attaques des végans… Sur ce premier sujet, j’aimerais faire le point sur notre travail qui a conduit à l’encadrement des promotions dans les GMS (grandes et moyennes surfaces) et au seuil de revente à perte. Retrouver de la valeur était notre objectif premier et dans le contexte actuel nous regrouper dans des organisations de producteurs me paraît être un bon moyen d’avoir du poids face aux distributeurs. Pour ce qui est des sujets que j’aborderais lundi prochain, je dirais aussi un mot sur la future Pac qui comporte, et ce notamment à cause du Brexit, de nombreuses incertitudes.

Suite de l'interview à lire dans le Réveil Lozère n°1481, du 25 octobre 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui