Le Réveil Lozère 23 mai 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Chargement et déchargement des Bovins, une étape clé du transport

Lors du transport, charger et décharger les animaux est une étape clé qui peut aussi se révéler compliquée voire dangereuse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.-C. Gutner

Pour tout transport d’animal, le transporteur, que ce soit un professionnel ou un agriculteur doit faire attention à la réglementation et aux normes européennes. Pourtant, au-delà de cela, le chargement et le déchargement des animaux et plus particulièrement des bovins est une étape délicate qui peut parfois poser problème. Pour aider les transporteurs, de nombreux ouvrages spécialisés sont consacrés au chargement et au déchargement des animaux. Parmi eux, on pourrait citer l’animal transport guides qui consacre une fiche au sujet (voir ci-dessous).

Bien préparer son chargement
Avant même le chargement des bovins, il faut faire attention aux recommandations fixées par la réglementation européenne. Ainsi pour les transports, il faut prévoir un véhicule adapté et une place suffisante. En effet, les animaux doivent pouvoir se tenir debout et pouvoir tous se coucher en même temps. Une surface minimale est préconisée en fonction des animaux et de leurs poids (voir tableau page 10). De plus, il faut prévoir une hauteur sous-plafond minimum. Il est ainsi recommandé d’avoir 20 cm au-dessus du garrot pour garantir un bon flux d’air. Avant même de charger les animaux, il faut aussi vérifier que tous sont aptes au voyage et préparer un plan de chargement qui doit tenir compte du nombre de bovins, de leur poids, du sexe et de la présence ou non de cornes.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1461, du 24 mai 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui