Le Réveil Lozère 07 juin 2017 à 08h00 | Par JA Occitanie

« Chaque consommateur a le droit de savoir ce qu’il mange ! »

En marge de leur assemblée générale, les Jeunes agriculteurs Occitanie ont contrôlé l’étiquetage des produits au Géant Casino de Castelnaudary (11).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA Occitanie

L’agriculture française est une agriculture basée sur des normes et des cahiers des charges strictes qui garantissent une qualité aux consommateurs. L’industrie et la distribution utilisent cette image à forte valeur ajoutée pour commercialiser leurs produits, sans toutefois garantir l’origine et la qualité des produits. C’est pourquoi les agriculteurs se battent depuis des années pour qu’il y ait une transparence totale tout au long de la chaîne alimentaire, de la fourche à la fourchette, afin que l’ensemble des concitoyens retrouve confiance en son alimentation.

« Il reste encore du travail »
Suite à une forte pression du syndicat Jeunes agriculteurs, d’autres acteurs du monde agricole et des associations de consommateurs, notamment grâce à une pétition et à de nombreuses actions sur le terrain, la Commission européenne a autorisé la France à réaliser une expérimentation sur l’étiquetage de l’origine du lait et de la viande dans les produits transformés.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1413, du 9 juin 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui