Le Réveil Lozère 28 mai 2014 à 09h22 | Par Émilie Wood

Chambre - Doper les performances à l’aide de nouvelles formations techniques

La chambre d’agriculture de la Lozère vient de lancer une nouvelle initiative : des formations techniques pour les éleveurs de bovins lait ou viande, en petits groupes d’éleveurs réunis par secteur. Une bonne manière de travailler en profondeur, entre professionnels, et de progresser.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les vaches Abondance de Daniel et Christian Pic.
Les vaches Abondance de Daniel et Christian Pic. - © Émilie Wood

Une série de formations techniques Vivéa ont été lancées en avril et en mai 2014 par la chambre d’agriculture de la Lozère. Contrairement aux journées techniques annuelles ouvertes à un large public, ces formations ont pour but d’inciter les éleveurs à progresser et à travailler ensemble sur leurs techniques d’élevage. Michael Meyrueix, président EDE à la chambre, explique : « La chambre d’agriculture a la volonté d’améliorer durablement le revenu des agriculteurs par une technicité optimum. Aujourd’hui, elle a la capacité d’offrir un accompagnement adapté aux éleveurs. » Le résultat est sans équivoque : 100 % des éleveurs bovins viande et 90 % des éleveurs bovins lait qui ont pris part à ces journées ont déclaré être satisfaits de l’expérience. On note aussi une forte participation (38 % pour les bovins viande, 30 % pour les bovins lait).

Julien Lapierre et ses Aubrac.
Julien Lapierre et ses Aubrac. - © Émilie Wood

Le format de la journée est toujours identique : le matin, après une première partie de travail en commun, les éleveurs sont repartis en petits groupes de quatre ou cinq pour échanger sur leurs pratiques et comparer leurs méthodes de travail. L’après midi, une visite est prévue chez l’un d’entre eux, afin de poursuivre le travail avec une analyse détaillée de la conduite de son troupeau et ses résultats. Luc Sarrouy, chef de service bovin lait et viande présent à toutes les formations, explique : « Le but ici est de créer une dynamique pour maximiser les résultats et le revenu des éleveurs. Les participants étaient très satisfaits de cette première expérience, nous avons donc l’intention de la renouveler, cette fois ci en travaillant plus spécifiquement sur un thème ou un autre, en fonction des besoins. »

Suite à lire dans le Réveil Lozère n°1261 du 29 mai 2014, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui