MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 25 octobre 2017 à 08h00 | Par Nancy Sagnet

Cent cinquante agriculteurs pour la reconquête agricole

Sur la commune de Pelouse, ce vendredi 20 octobre au matin, les Jeunes agriculteurs, la Safer, la FDSEA, la chambre d’agriculture ont organisé une opération de reconquête agricole en présence d’une cinquantaine d’élus et parlementaires lozériens ainsi que 150 agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Suite aux blocages de l’administration concernant la remise en culture de terres en friche, les Jeunes agriculteurs, la Safer, la FDSEA et la chambre d’agriculture ont lancé une action de reconquête agricole vendredi 20 octobre, sur un territoire sectionnal de la commune de Pelouse. Bénévolement, 150 agriculteurs et entrepreneurs ont nettoyé un terrain de 40 ares dans le but de montrer que la reconquête de terres agricole est cruciale pour le département de la Lozère et est un enjeu pour nourrir la population de demain.
L’enfrichement naturel en Lozère est une longue histoire. Plus de 8,8 % de la population d’hommes décédés lors de la grande guerre ainsi qu’une grande déprise après 1945, ont conduit à une perte de surface agricole sur le département. Dans les années 50, suite à la mécanisation et à l’exode rural, de nombreuses terres ont été abandonnées « et des biens sectionnaux et communaux les plus éloignés ont été soumis au régime forestier, informe Jules Maurin, maire de Pelouse. Cela a donc causé la perte de terres agricoles qui aujourd’hui ne peuvent pas être défrichées. »
« Le boisement du territoire est passé de 20 % en 1908 à 45 % en 2009. Il se poursuit de près de 1 000 ha par an, soit la disparition de 11 exploitations agricoles par an en moyenne », détaille Jean-François Maurin, secrétaire général de la FDSEA.

 

 

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1431, du 26 octobre 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Sur les six derniers mois, c’est six attaques sur des troupeaux (veau, brebis…), sur la même commune de Peyre-en-Aubrac, il faut que ça cesse ! Madame la préfète a accompagné les techniciens de l’OFB pour mieux comprendre l’expertise et la détresse des hommes.»

a dit Vincent Bonnet, président des Jeunes agriculteurs de Lozère. En 2019, le Groupe national Loup a recensé 500 loups sur le territoire français, répartis de façon inégale selon les zones.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui