Le Réveil Lozère 13 octobre 2015 à 08h00 | Par Émilie Durand

« Ce premier cas de FCO, je ne l’avais pas anticipé »

Stéphane Le Foll était au Sommet de l’élevage, mercredi 7 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pamac

Dans le Massif central, des bovins sont encore bloqués dans les estives alors que l’automne est arrivé depuis plusieurs semaines. Entre la sécheresse et les dégâts de campagnols terrestres, il avait déjà fallu affourager durant plusieurs mois. Que faire de ces animaux  ? Ils devraient déjà être vendus. L’arrivée de la FCO a bousculé le ministre, « ce premier cas, je ne l’avais pas anticipé », les marchés mais aussi et surtout la gestion technique des exploitations sont bouleversés. Les éleveurs sont à cran, ce que Stéphane Le Foll a pu constater. Il n’a pas eu le temps de finir son discours, dans une petite salle bondée, excentrée et entourée de CRS, avant d’être interpellé par un éleveur  : « Mais monsieur le ministre, nous, ce que l’on veut savoir c’est si le périmètre interdit va sauter  ! » Dans ce périmètre, tout mouvement d’animaux est impossible, sauf pour aller à l’abattoir. Les interjections s’enchaînent  : « Si on ne peut pas sortir nos animaux, il n’y a pas de questions de prix » ; « Ça fait déjà quatre semaines que nos animaux sont bloqués » ; « Les gens pleurent ici, monsieur Le Foll ». Le ministre n’a pas grand chose dans sa besace pour réconforter les éleveurs, hormis des aides. Les protocoles sanitaires avec l’Italie, la Turquie ou l’Algérie n’évoluent pas. « Pour l’Espagne, il n’y a pas eu de gros problème », continue-t-il avec un accord signé au 12 octobre. La Turquie, bientôt en période électorale, joue avec l’interprétation des certificats sanitaires, « mais on avance » assure Stéphane Le Foll qui annonce aussi un déplacement en Algérie dans les jours à venir.

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du 15 octobre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le prix du lait ne se traite pas dans les médias.

Michel Nalet, porte-parole du groupe Lactalis.

Culture
Concert » Ciné-théâtre
Photographie » Beauté et diversité des patrimoines
Photographie » Le skite Sainte-Foy
Exposition » Marius Balmelle aux archives départementales
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Exposition » Causses et Cévennes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui