Le Réveil Lozère 06 juin 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Carole Delga en visite en Lozère et au lycée agricole de Saint-Chély-d’Apcher

Présente en Lozère pour deux jours, Carole Delga s’est rendu au lycée agricole François Rabelais de Saint-Chély-d’Apcher pour faire le point sur l’avancement des travaux des bâtiments de l’exploitation laitière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Région, la Draaf et l’EPLEFPA de Lozère ont  signé jeudi 31 mai une convention tripartite relative à l’enseignement.
La Région, la Draaf et l’EPLEFPA de Lozère ont signé jeudi 31 mai une convention tripartite relative à l’enseignement. - © Aurélie Pasquelin

Pendant deux jours, le 31 mai et le 1er juin dernier, la présidente du Conseil régional, Carole Delga est venu en Lozère pour faire le point sur le chantier de la nouvelle exploitation du lycée agricole François Rabelais de Saint-Chély-d’Apcher, visiter l’atelier de Malakoff à La Canourgue et inaugurer le nouvel atelier des jeans Tuff à Florac. Pour sa première halte, la présidente de la Région s’est rendue à Saint-Chély-d’Apcher sur le site du lycée agricole.
Au vu de la météo, la visite de l’exploitation normalement prévue a été annulée mais la présidente de la Région a inauguré les écuries « Écho du Gauzines », nouvellement construites sur l’établissement. Elle a également profité de sa venue pour signer la convention tripartite relative à l’enseignement. La Région, la Draaf (Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) d’Occitanie, ainsi que l’EPLEFPA (établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole) de Lozère ont donc signé jeudi 31 mai cette convention pour la « mise en œuvre d’une gouvernance partagée visant à renforcer l’enseignement agricole et à valoriser ses spécificités » et, à travers elle, la réalisation des travaux des bâtiments de l’exploitation laitière du site.
Un point particulièrement mis en avant par Carole Delga lors de son discours, puisque la présidente de la Région a tenu à rappeler que ce projet « est un projet pour la jeunesse ». « Pour donner confiance à et en l’enseignement agricole qui permet de créer un environnement entre théorie et pratique. L’un des enjeux actuels du monde agricole, c’est la mutation du métier via notamment l’agroécologie et son enseignement est un des facteurs essentiels à la réussite du monde agricole dans la région. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1463, du 7 juin 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.