Le Réveil Lozère 23 janvier 2019 à 09h00 | Par Sources FMSE, FREDON Occitanie et FREDON Auvergne

Campagnol : lutte et indemnisation par le FMSE

Tous les campagnols sont nuisibles aux cultures, qu’il s’agisse des herbages, des céréales, des arbres fruitiers ou de certaines productions maraîchères.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SC

La pullulation des campagnols entraîne des pertes de fourrages considérables en quantité et qualité, au point de compromettre l’autonomie fourragère des élevages. Elle détruit la flore et les paysages, elle présente un danger de santé publique ; les campagnols sont en effet vecteurs de l’échinococcose alvéolaire et peuvent être responsables de la maladie du poumon du fermier.


Une lutte règlementée
Les luttes chimique, biologique et mécanique contre le campagnol sont encadrées par l’arrêté du 14 mai 2014 relatif au contrôle des populations de campagnols ainsi qu’aux conditions d’emploi des produits phytopharmaceutiques contenant de la bromadiolone. Ce texte : définit les mesures de surveillance et les méthodes de lutte qui doivent être combinées et, le plus possible, collectives pour être efficaces ; impose l’encadrement de la délivrance des appâts contenant de la bromadiolone par les OVS (Fredon Occitanie pour la Lozère) ; encourage l’adhésion volontaire des agriculteurs à la lutte collective au travers de la signature de contrats signés avec les l’OVS (obligatoire depuis le 23 octobre 2017 pour demander à bénéficier d’une prise en charge des frais de lutte par le FMSE) ; prévoit que la lutte peut être rendue obligatoire dans certaines zones par arrêté préfectoral.

 

 

Suite de notre dossier à lire dans le Réveil Lozère n°1494, du 24 janvier, en page 10 et 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous avions construit le projet de mandature ensemble. Nous sommes à mi-mandat, des choses ont été faites et il y a encore un certain nombre de choses à faire.

a déclaré à Agrapresse Samuel Vandaele, nouveau président des Jeunes agriculteurs, à la suite de son élection, le 11 avril.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui