Le Réveil Lozère 06 mars 2018 à 16h00 | Par FXS

Cadre financier post-2020 de l’UE : plus de ressources, mais des coupes dans le budget agricole

D’autant plus cordial qu’aucun chiffre n’est encore sur la table, le premier échange des vues des dirigeants des Vingt-sept sur le prochain cadre financier de l’UE a montré que la majorité des États membres est a priori favorable à une augmentation des ressources disponibles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Lambiotte – CE

Même si « 14 ou 15 États membres » ont fait part de leur intention de contribuer plus au budget de l’UE, il faudra « couper dans les dépenses agricoles et de cohésion » pour faire face aux défis tels que les migrations et la défense et tenir compte du Brexit, a réaffirmé le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à l’issue du premier débat informel des chefs d’État et de gouvernement des Vingt-sept sur le cadre financier pluriannuel post-2020 de l’UE, le 23 février à Bruxelles. « Je n’aime pas trop ça, mais ce sera la réalité », a-t-il ajouté.
Au cours de la réunion, les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche auraient exprimé clairement leurs réticences vis-à-vis d’une hausse du budget actuellement plafonné à 1 % du revenu national brut de l’Union.

 

 

Suite de l'article à lire dans Réveil Lozère n°1450, du 8 mars 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui