Le Réveil Lozère 23 octobre 2019 à 09h00 | Par AG

Bruxelles envisage des mesures d’urgence pour l’huile d’olive et le bœuf

La situation sur la plupart des marchés agricoles de l’UE est positive, estime la Commission européenne. Trois filières, néanmoins, traversent une passe difficile : l’huile d’olive, le bœuf et le sucre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bœuf, un secteur « sous pression ».
Le bœuf, un secteur « sous pression ». - © JC Gutner

La situation des marchés agricoles s’améliore mais tout n’est pas stable, a résumé le commissaire européen à l’Agriculture Phil Hogan le 14 octobre à l’occasion de la réunion des ministres de l’UE à Luxembourg. Trois secteurs en particulier se trouvent dans des situations compliquées : l’olive (en particulier en Espagne), la viande bovine et le sucre. Situations qui pourraient encore s’aggraver avec les incertitudes entourant les tarifs douaniers supplémentaires que vont imposer les États-Unis sur les produits agricoles européens ainsi que le Brexit.
Phil Hogan a annoncé que la Commission européenne adoptera très prochainement des mesures d’aide au stockage privé d’huile d’olive pour soulager les producteurs espagnols. « La situation actuelle dans le secteur de l’olive en Espagne figure en haut de la liste des préoccupations de la Commission », a souligné le commissaire européen. Les niveaux élevés des stocks au niveau de l’UE et les perspectives d’une forte production dans les pays tiers pourraient exercer une pression supplémentaire sur des prix déjà bas. Et à cela devrait encore venir s’ajouter la récente décision de l’administration américaine d’imposer des droits de douane de 25 % ; dans le cadre du conflit concernant Airbus ; sur les exportations espagnoles d’huile d’olive en bouteille et d’olives vertes. Plusieurs milliers de producteurs d’olives espagnols avaient manifesté le 10 octobre à Madrid pour protester contre la chute des prix de l’huile d’olive.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1531, du 24 octobre 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui