Le Réveil Lozère 17 avril 2018 à 17h00 | Par AG

Bruxelles continue de s'inquiéter de la surproduction

La production européenne de lait devrait se tasser durant la seconde partie de l'année, mais la Commission européenne craint quand même une surproduction en 2018 d'autant plus qu'elle doit aussi se débarrasser des stocks de poudre de lait écrémé issus de l'intervention publique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Costie Pruilh

Dans les prévisions agricoles à court terme qu'elle vient de publier, la Commission de Bruxelles estime que la production européenne de lait devrait augmenter de 1,4 % en 2018 alors que la demande ne devrait progresser que de 0,9 %. Difficilement tenable, a déjà prévenu le commissaire européen à l'agriculture Phil Hogan. Il rencontrait le 12 avril à Bruxelles les représentants des transformateurs laitiers - coopératives (Cogeca), Eucolait (commerce) et EDA (transformateurs privés) - pour discuter de la manière d'écouler les stocks de lait écrémé en poudre sans perturber le marché et surtout les alerter sur le risque de surproduction actuel. « Les producteurs et transformateurs doivent observer les signaux du marché. Ils ne peuvent pas continuer à produire pour un marché inexistant et attendre avec confiance que la Commission européenne les renfloue en cas de crise », leur a-t-il répété.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1456, du 19 avril 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui