Le Réveil Lozère 26 septembre 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Broutards et agnelles réunis à Aumont-Aubrac

Un peu plus de 200 animaux étaient réunis, samedi dernier, à Aumont-Aubrac pour la 40e édition du concours du broutard et celui des agnelles. Une journée qui met les produits des exploitations d’élevage lozérien en avant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un peu plus de 200 animaux étaient réunis, samedi dernier, à Aumont-Aubrac pour la 40e édition du concours du broutard et celui des agnelles. (© Aurélie Pasquelin)  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin

Depuis sept ans maintenant, broutards et agnelles se retrouvent le temps d’une journée sous la halle d’Aumont-Aubrac pour les traditionnels concours du broutard et de l’agnelle. Organisés par l’Arda (association rurale de développement agricole) de la commune, par la chambre d’agriculture, la communauté de communes des Hautes-Terres de l’Aubrac et la section ovine de la FDSEA, ces concours permettent aux éleveurs présents de mettre leur production en avant. Ainsi pour le concours d’agnelles, 130 animaux, répartis en 26 lots et représentant 15 élevages étaient en compétition dans les quatre sections : automne 1, nées en juillet et août, automne 2, nées en septembre et octobre, hiver et printemps.

Suite de l'article et palmarès complet à lire dans le Réveil Lozère n°1477, du 27 septembre 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui