Le Réveil Lozère 07 août 2019 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Broutards, agnelles et bêtes grasses

Samedi 28 septembre, la grande halle d'Aumont-Aubrac accueillera le concours des agnelles et du broutard. Cette année, un concours et une vente aux enchèrs de génisses et vaches grasses s'ajoutent à la journée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour l'édition 2019, broutards et agnelles devront faire de la place aux animaux gras.
Pour l'édition 2019, broutards et agnelles devront faire de la place aux animaux gras. - © Aurélie Pasquelin

Organisés traditionnellement le dernier samedi du mois de septembre, les concours broutard et agnelle lozériens ne dérogeront cette année pas à la règle. L'association Arda (association de développement agricole d'Aumont-Aubrac) et la section ovine de la FDSEA se retrouveront le samedi 28 septembre pour cette journée consacrée aux jeunes animaux.

Une nouveauté pour les 40 ans
Pourtant, pour sa quarantième année, le concours du broutard 2019 restera dans les annales. En effet, en plus des jeunes, une place sera réservée pour les animaux gras. Vaches et génisses côtoieront ainsi broutard et agnelles lors de cette journée qui verra la première édition de la foire aux animaux gras d'Aumont-Aubrac.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1522, du 8 août 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui