Le Réveil Lozère 12 décembre 2018 à 15h00 | Par Actuagri

Biotechnologies, des recherches prometteuses

Avec les découvertes récentes dans l’utilisation des biotechnologies, comme Crispr-Cas ou le gène « drive », des applications nouvelles pourraient être développées dans l’agriculture et l’alimentation, pour lutter par exemple contre les espèces invasives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En modifiant le génome de femelles de drosophiles suzukii, Crispr-Cas9 permet d’empêcher l’espèce de se multiplier et de ravager les fruits d’été.
En modifiant le génome de femelles de drosophiles suzukii, Crispr-Cas9 permet d’empêcher l’espèce de se multiplier et de ravager les fruits d’été. - © Inra

Découvertes dans les années 1920, les biotechnologies ont connu ces dernières années un certain nombre d’innovations qui leur permettent de répondre aux défis du monde agricole : sécurité alimentaire, santé, préservation de l’environnement, transition énergétique (biocarburants), amélioration du revenu des agriculteurs (baisse des coûts, amélioration de la production…). Agnès Ricroch, présidente du groupe de travail Nouvelles biotechnologies agricoles et alimentaires à l’Académie d’agriculture de France (AAF), a présenté quelques-unes de ces applications lors du colloque organisé par l’AAF le 22 novembre.
En matière de sélection animale, par exemple, le caractère « sans corne », présent chez certaines races de vache comme l’Angus, pourrait être génétiquement utilisé pour éviter d’écorner les animaux. Dans le domaine de la santé humaine, la xénotransplantation permet de neutraliser les antigènes du porc, dont les organes sont très proches de ceux de l’homme, pour permettre l’étude de certaines maladies humaines, comme Alzheimer.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1488, du 13 décembre, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui