Le Réveil Lozère 15 mai 2019 à 10h00 | Par Cyril Bonnel

Bienvenue à la ferme, nouvelle enseigne alimentaire

Les chambres d’agriculture lancent leur propre réseau de magasins de produits agricoles et agroalimentaires afin de répondre à la demande sociétale pour les produits en circuit court et de saison. La nouvelle enseigne pourra être utilisée par des non-agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Lætitia Brémont

Comment répondre à l’attente des consommateurs pour les produits alimentaires en circuit court et de saison ? Comment améliorer les revenus des agriculteurs en réduisant les intermédiaires entre le producteur et le consommateur ? Comment, enfin, répondre aux sollicitations dont sont l’objet les agriculteurs pour commercialiser au mieux leur production ? À ces multiples questions, le réseau Bienvenue à la ferme estime avoir trouvé la réponse. « Nous lançons notre propre enseigne de commerce alimentaire sous la forme d’un réseau de commerçants indépendants, avec un premier magasin qui vient d’ouvrir le 3 mai à Lantic, dans les Côtes-d’Armor », explique Jean-Marie Lenfant, porte-parole de la marque Bienvenue à la ferme, propriété des chambres d’agriculture. Un deuxième magasin est prévu en juin dans l’Eure. Ces premiers points de vente vont faire office de test, avant un déploiement à plus grande échelle, sous forme de créations pures ou de conversions de magasins de producteurs déjà existants.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1510, du 16 mai 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui