Le Réveil Lozère 27 février 2018 à 16h00 | Par Cyrielle Delisle

Avoir conscience des risques pesticides pour s’en protéger

Les sources d’exposition aux pesticides sont nombreuses en élevages. Il est donc important de bien connaître les risques pour mieux se protéger.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En élevages, les expositions aux pesticides sont nombreuses même si les études traitant du sujet sont rares.
En élevages, les expositions aux pesticides sont nombreuses même si les études traitant du sujet sont rares. - © J. C. Gutner

« Dans le cadre du RMT (réseau mixte technologique) Travail en élevages nous nous sommes penchés, lors d’échanges croisés, sur le rapport de l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) concernant les expositions aux pesticides des personnes travaillant dans l’agriculture », indique Gérard Servière de l’Institut de l’élevage et animateur de ce RMT, avant de poursuivre, « en élevages, les expositions sont nombreuses car en plus des herbicides, fongicides, insecticides sur les cultures et prairies, sont manipulés des biocides pour la désinfection (bâtiments, véhicules de transport d’animaux, pédiluves) et des médicaments vétérinaires par voie externe contre les mycoses ou parasitoses. Ces produits doivent tous être utilisés avec précaution certains étant classés à risques “CMR” pour les êtres humains, à moyen ou long terme, c’est-à-dire qu’ils peuvent être cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction. La situation de l’élevage vis-à-vis des pesticides reste peu évoquée dans les revues scientifiques en France et dans l’actualité. De plus, la sensibilisation aux risques apportée par divers dispositifs est focalisée sur les seuls produits phytopharmaceutiques. Cela ne signifie pas pour autant que les problèmes n’existent pas. Il faut être plus vigilants qu’actuellement »

 

 

Suite de l'article à lire dans Réveil Lozère n°1449, du 1er mars 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui