Le Réveil Lozère 23 mai 2017 à 08h00 | Par FXS

Avenir de la Pac : les principes et les craintes budgétaires de Phil Hogan

Le commissaire européen à l’agriculture pose les principes que doit, selon lui, respecter la prochaine Pac : maintien des paiements directs, solutions de gestion des risques, production plus durable et renouvellement des générations. Mais il a quelques craintes quant aux financements qui pourront être dégagés pour mener cette politique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Thuan Thang – CE

Phil Hogan est décidé à « maintenir les paiements directs dans les propositions pour l’avenir de la Pac » qu’il doit présenter début 2018. Il a réaffirmé par écrit que ce « filet de sécurité » était « essentiel », avant un échange de vues avec la commission de l’agriculture du Parlement européen le 15 mai à Strasbourg. Le commissaire européen a aussi jugé « totalement légitime de débattre » d’une éventuelle distribution plus équitable de ces aides. Mais, a-t-il prévenu, « les niveaux de paiement sont aussi liés au budget ». « Y aura-t-il davantage de contributions des États membres pour le budget, je vous souhaite bonne chance ! », s’est-il exclamé lors du débat avec les eurodéputés, faisant allusion à la disparition de la contribution britannique pour cause de Brexit. « Y aura-t-il de nouvelles recettes (une taxe environnementale), je n’ai pas entendu beaucoup d’enthousiasme pour cela », a ajouté le commissaire à l’agriculture, qui a évoqué le risque d’assister plutôt à une réduction des dépenses.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1411, du 25 mai 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui