Le Réveil Lozère 16 octobre 2019 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

« Avant de s’installer, passer par le salariat est un vrai plus »

Agriemploi tenait mardi dernier son assemblée générale à Mende. L’association y a notamment présenté les résultats de son enquête menée auprès des salariés des groupements d’employeurs dont elle s’occupe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Frédéric Valette, vice-président de la chambre d’agriculture ; Vincent Bonnet, secrétaire d’Agriemploi ; Romain Gras, président d’Agriemploi ; Vincent Pagès, vice-président d’Agriemploi et Didier Cayroche du Cerfrance Lozère.
De gauche à droite : Frédéric Valette, vice-président de la chambre d’agriculture ; Vincent Bonnet, secrétaire d’Agriemploi ; Romain Gras, président d’Agriemploi ; Vincent Pagès, vice-président d’Agriemploi et Didier Cayroche du Cerfrance Lozère. - © Aurélie Pasquelin

Créée en 1996, l’association Agriemploi aide les agriculteurs, les artisans et les mairies dans la gestion de leur groupement d’employeur (GE). Avec 272 adhérents en 2018, l’association enregistre une fois encore une augmentation du nombre.* L’année 2018 aura aussi été marquée par la création de deux nouveaux GE en Lozère. Le GE de Margeride et vallée compte même parmi ses employeurs une mairie. « On compte cinq artisans et une quinzaine de mairies parmi nos adhérents », détaille Michel Pic, animateur d’Agriemploi. Comme pour les agriculteurs, le recours au groupement d’employeur permet aux artisans et mairies d’avoir un complément de main-d’œuvre sur des postes qui ne nécessiterait pas forcément un temps plein.

Une enquête, seize témoignages de salariés
Association d’aide à l’emploi, Agriemploi accompagne les groupements d’employeurs dans leur création, leurs problèmes ainsi que dans leur gestion des ressources humaines.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1530, du 17 octobre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui