Le Réveil Lozère 06 septembre 2018 à 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Aubrac, une première fête autour du terroir

Samedi prochain, Nasbinals accueillera la première fête de l’Aubrac. Une journée organisée par les agriculteurs et les commercants du canton.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le comice accueillera 110 Aubrac jugées à l’attache.
Le comice accueillera 110 Aubrac jugées à l’attache. - © Aurélie Pasquelin

Cela fait maintenant plusieurs mois que les membres de l’association Epal (Ensemble pour l’Aubrac lozérien) préparent leur fête de l’Aubrac. La première du genre se déroulera samedi 8 septembre sur le foirail de Nasbinals. « L’idée est venue au concours départemental de la race Aubrac qui avait lieu en 2009 à Nasbinals, raconte Xavier Poudevigne, président de l’association. Nous nous étions promis de refaire un évènement sur l’Aubrac. Après plusieurs années, nous avons décidé de sauter le pas et de nous réunir en une association qui reprend les deux volets de la fête : le côté agricole et le côté commercial. » Pour aller dans ce sens, l’association possède même deux vice-présidents, spécialisés dans l’une des deux parties de la fête. Et pour sa première organisation la Fête de l’Aubrac n’a pas à rougir, car 150 bovins seront présents à Nasbinals ce samedi. « Il y aura en tout 110 Aubrac, quatorze Limousines, huit Charolaises et des animaux de boucherie, détaille Xavier Poudevigne. Des Fleurs d’Aubrac et des Bœufs fermiers Aubrac seront aussi présents pour la vente. Cela mettra en avant ces filières propres à la race. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1474, du 6 septembre 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui