Le Réveil Lozère 06 mars 2019 à 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Au Salon, les Lozériens ont porté haut les couleurs du département

Vitrine de l'agriculture française, le Salon de l'agriculture 2019 vient de fermer ses portes. Animations, concours et dégustations, les Lozériens ont répondu présent lors de l'évènement. Retour sur ces dix jours.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Axel Douesnard)  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Upra Aubrac  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Axel Douesnard  © Upra Aubrac  © Upra Aubrac Pour la race Aubrac, Marie Sabatier, du lycée de Marvejols s’est classée en sixième position. © Axel Douesnard

Si le Salon de l'agriculture de Paris est apprécié du grand public pour ses animaux et ses produits, c'est aussi un moment où agriculteurs et transformateurs venus de toute la France se retrouvent pour se mesurer lors des épreuves du Concours général agricole (CGA). Ainsi du 23 février au 3 mars, animaux, vins et produits ont concouru pour obtenir les célèbres médailles d'or, d'argent et de bronze. Si les concours des animaux étaient répartis tout au long du Salon, les vins et les produits alimentaires ont eux été jugés pendant quatre jours, du 23 au 26 février. 7 200 jurés, professionnels et consommateurs ont ainsi décerné les médailles pour 1 553 produits (sur 6 312 en compétition) et pour 3 989 vins (sur 16 080 en compétition). Un concours et des catégories qui auront permis à quatre sociétés lozériennes de récolter pas moins de sept médailles pour leurs fromages ou charcuteries.

Imanol, toujours en haut du podium
Un premier palmarès lozérien qui est à compléter avec les concours des animaux car, même si seuls trois bovins ont pu monter cette année à Paris pour les concours, ils se sont placés dans les meilleurs du Salon. Pour la race Aubrac, Imanol, du Gaec Batifol et Jalna, du Gaec de la Buge-Trigosse ont fait le déplacement. Petite nouvelle dans ce concours, Jalna est arrivée troisième de sa catégorie : vache jeune. À l'inverse, Imanol du Gaec Batifol fait figure d'habitué de ce genre de concours. Le taureau était même reçu l'année dernière le titre de champion mâle pour ce concours.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1500, du 7 mars 2019, pages 4 et 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Les AOP sont souvent usurpées en matière de notoriété. (…) Tous ensemble, il sera plus facile de se défendre, de même que de nous soutenir et de nous entraider mutuellement.

a expliqué Yannick Pochelon, l’animateur de la nouvelle « Fédération des AOP viandes de France ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui