Le Réveil Lozère 30 avril 2018 à 14h00 | Par Aurélie Pasquelin

Au pays des randonnées

Après une première édition réussie, le festival des randonnées en Lozère revient du 10 au 12 mai à Mende et dans ses environs. Un événement qui permet au département de confirmer son image de « territoire nature ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ville de Mende

Près de 700 personnes avaient participé l’an passé au Festival des randonnées en Lozère. Forts du succès de cette première édition, les élus de la ville de Mende et les associations qui les accompagnent dans ce projet ont décidé de remettre le couvert et d’organiser une seconde édition à l’événement. Comme l’année dernière, le festival se déroulera pendant le week-end de l’ascension. « Organiser le festival pendant ce grand week-end nous permet d’inscrire l’événement sur plusieurs jours sans problème », confie Laurent Suau, maire de Mende.

Des randonnées pour tous les niveaux
Ainsi et comme pour la précédente édition, une trentaine de randonnées encadrées sont organisées tout au long des trois jours de l’événement (voir le programme ci-dessous). « L’idée, c’est de pouvoir proposer, en partenariat avec des acteurs du secteur, des randonnées adaptées à tout type de public », explique Laurent Suau.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1458, du 3 mai 2018, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.