Le Réveil Lozère 18 décembre 2019 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Au-delà des couverts, les engrais verts

Le parc national des Cévennes, en partenariat avec la chambre d'agriculture, organisait, jeudi 5 décembre, une après-midi de rencontre autour des engrais verts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Semé en août, le couvert a fortement souffert de la sécheresse.
Semé en août, le couvert a fortement souffert de la sécheresse. - © Aurélie Pasquelin

Depuis plusieurs mois, la chambre d'agriculture et le parc national des Cévennes ont uni leurs forces pour une série d'essais sur les couverts végétaux. Après une première journée à Hures-la-Parade au printemps, les deux structures ont donné rendez-vous aux agriculteurs lozériens, jeudi 5 décembre, pour une visite « bout de champ » sur les parcelles du Gaec de Balduc à Varazoux, sur la commune de Saint-Étienne-du-Valdonnez. Plusieurs éleveurs locaux et deux classes de l'Eplefpa de Florac et de Marvejols ont fait le déplacement pour voir par eux-mêmes les essais réalisés sur deux parcelles.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1539, du 19 décembre 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

J’invite tous ceux qui donnent des leçons à regarder ce que les professionnels du monde agricole ont fait en vingt ans par rapport à bon nombre d’autres professions

souligne Emmanuel Macron en réponse à l’« agribashing » dénoncé par la profession agricole et en assurant que « ce que l’on a vu ces derniers mois est inacceptable ».