Le Réveil Lozère 12 avril 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Au cœur d'une laiterie

Relocalisée sur le site de production du Massegros, en 2016, la fabrication des fromages de brebis Lou Pérac est maintenant bien installée sur les terres lozériennes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Carrière, responsable de l’exploitation de Saint-Georges de Luzençon, Jean-Paul Pourquier, maire du Massegros et Daniel Bertrand, directeur de l’usine.
Philippe Carrière, responsable de l’exploitation de Saint-Georges de Luzençon, Jean-Paul Pourquier, maire du Massegros et Daniel Bertrand, directeur de l’usine. - © Aurélie Pasquelin

« Grand », « immense » tels sont les adjectifs que l’on a envie d’employer en entrant dans l’usine de fabrication de fromages du Massegros. Fort de ses 17 000 m² de surface couverte, le site a dû encore s’agrandir l’année dernière pour accueillir la production de fromages à pâtes molles, commercialisés sous la marque Lou Pérac. Auparavant basée en Aveyron à Saint-Georges-de-Luzençon, la production a dû être délocalisée au Massegros pour cause d’inondations. Sur place, le site du Massegros a dû être revu. S’il possédait d’ateliers existants disponibles, ils ont dû être réaménagés et agrandis pour pouvoir accueillir cette nouvelle activité. « Nous ne pouvions pas mettre cette production n’importe où, explique Daniel Bertrand, directeur de l’usine. Le lait de brebis étant deux fois plus concentré que le lait de vache, il faut une installation adaptée. » Installation et savoir-faire dont bénéficiait déjà le site du Massegros spécialisé en production fromagère à base de lait de brebis. Pour la commune aussi cette arrivée est une aubaine puisque 70 personnes travaillent dans ce nouvel atelier dont une cinquantaine déplacées depuis Saint-Georges-de-Luzençon.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1405, du 13 avril 2017, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui