Le Réveil Lozère 13 septembre 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

ATR : ouverture de Télépac

Pour bénéficier du dispositif, les agriculteurs doivent faire leur demande avant le 15 octobre. Ceux qui feront les demandes avant le 29 septembre pourront même recevoir l’aide à partir du 16 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis le 1er septembre, chaque agriculteur peut faire sa demande d’ATR via le service en ligne Télépac. Le dispositif reste ouvert jusqu’au 15 octobre. Pourtant, ceux qui auront fait leur demande avant le 29 septembre au soir pourront être les premiers à recevoir l’ATR versée à partir du 16 octobre. Comme l’année dernière, l’ATR représentera 90 % des aides attendues pour les aides découplées, les aides couplées bovines et l’ICHN et 80 % des aides pour les MAEC et les aides à l’agriculture biologique. Par contre, pour les aides couplées végétales, l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio, l’aide ovine caprine et l’aide à l’assurance récolte ne feront pas l’objet d’un versement ATR.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1425, du 14 septembre 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui