Le Réveil Lozère 03 juillet 2019 à 11h00 | Par Agrafil

Assises de l’eau : le gouvernement rend sa feuille de route

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le gouvernement a présenté, le 1er juillet, sa feuille de route concluant la seconde phase des Assises de l’eau, consacrée à l’adaptation au réchauffement climatique. L’objectif est une diminution des prélèvements de « 10 % en cinq ans » et de « 25 % en quinze ans ». Il confirme la « généralisation des projets de territoire » (annoncée en mai), pour gérer la ressource localement en évaluant les « besoins, économies possibles et les éventuels stockages à créer ». La question de la qualité de l’eau est aussi traitée. Le gouvernement annonce des « plans d’action spécifiques » pour « 1 000 captages prioritaires » d’ici 2021, contre 500 aujourd’hui. Sur au moins 350 d’entre eux, des « engagements seront pris avec la profession agricole » pour « réduire les pollutions de l’eau ». Des Paiements pour services environnementaux (PSE) pourront être expérimentés « dès 2020 », financés par les Agences de l’eau à hauteur de 150 millions d’euros, comme le prévoit le Plan biodiversité. Les collectivités disposeront d’un droit de préemption pour acheter des terres agricoles situées « sur des zones de captage d’eau potable ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui