Le Réveil Lozère 27 mars 2019 à 11h00 | Par FDC 48

Assemblée générale du GIC Cerf « Les grands bois de la Truyère »

Le GIC Cerf « Les grands bois de la Truyère » organisait le 1er mars son assemblée générale à Saint-Alban-sur-Limagnole. Outre un bilan de son activité, le GIC a présenté ses actions pour la prochaine campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDC 48

C’est à salle des associations de Saint-Alban-sur-Limagnole le 1er mars, qu’a eu lieu l’assemblée générale du GIC cerf « Les grands bois de la Truyère » à laquelle assistaient Arnaud Julien, directeur de la FDC 48, les administrateurs François Velay et Émile Fabre en charge du GIC, Christophe Rieutort technicien, Sébastien Clavel trésorier du GIC, Gilles Savajols de l’office national des forêts, Jean-Paul Trocellier de la Forêt Privée, Michel Sirvain des lieutenants de louveterie ainsi que les présidents et chasseurs des onze sociétés du GIC.
Après un accueil du président du GIC Patrick Paulhac, les participants à la réunion se sont penchés sur les ordres du jour de l’assemblée générale : bilan 2018, tour de table des sociétés, demandes d’attributions, pertes annexes… Patrick Paulhac a aussi profité de l’assemblée pour retracer l’historique du GIC et de son développement. « Grâce à la gestion des prélèvements et au système à points nous avons une population qui s’est bien implantée mais aujourd’hui, il faut de la vigilance et revoir ce système pour stabiliser les populations et cette année nous avons obligation d’augmenter (sept bracelets) les prélèvements », a-t-il déclaré.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1503, du 28 mars 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui