Agri79 Informations 19 octobre 2017 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Après six ans, les opposants jugent les décisions trop rapides

Après six ans de concertation, le projet de création de réserves de la Sèvre Niortaise peine encore à avancer. La profession agricole rappelle que ce travail de longue haleine a été validé à chaque étape. Les opposants jugent les décisions trop rapides.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le budget total du programme de création de ressources est de 61,6 millions d’euros, dont 70 % financé par des fonds publics.
Le budget total du programme de création de ressources est de 61,6 millions d’euros, dont 70 % financé par des fonds publics. - © N.C.

Courant septembre, les Coderst des départements concernés par le projet de création de réserves sur la Sèvre Niortaise ont émis des avis favorables. Qu’elles soient des Deux-Sèvres, de la Vienne ou de la Charente Maritime, les trois instances ont soutenu la signature de l’arrêté de loi sur l’eau. Alors qu’Isabelle David, préfet des Deux-Sèvres, doit, en apposant sa signature sur ce document, autoriser la mise en œuvre des réserves de substitutions du bassin de la Sèvre Niortaise, Europe   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).