Le Réveil Lozère 30 décembre 2019 à 16h00 | Par RM

Appels à modifier la législation en matière de transport

De nombreux eurodéputés ont montré leur désapprobation concernant le transport d’animaux vivants sur de longues distances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À l’occasion d’un débat organisé le 17 décembre au sein du Parlement européen, portant sur les « conditions de bien-être des animaux pendant le transport vers les pays tiers », certains eurodéputés ont appelé à modifier la législation européenne en interdisant le transport d’animaux vivants ou à le remplacer par le transport de carcasses et de viande chaque fois que cela est possible. D’autres souhaiteraient limiter la durée et la distance des trajets, tant au sein de l’UE qu’à l’étranger. Et certains ont insisté sur le fait que les transports vers des pays tiers ne devraient pas être autorisés tant que l’application de règles communautaires strictes ne peut être garantie. Des positions défendues après le fait divers survenu en mer Noire dans le port roumain de Midia où plus de 14 000 moutons sont morts noyés dans le navire qui les transportait à destination de l’Arabie Saoudite le 24 novembre dernier.

 


Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1541, du 01 janvier 2020, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui