Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 10h00 | Par AG

Antibiotiques : recul des ventes européennes pour les animaux d’élevage

L’Agence européenne du médicament vient de publier un rapport montrant que les ventes d’antibiotiques destinés aux animaux d’élevage ont reculé d’un peu plus de 20 % entre 2011 et 2016.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Serge Grente

Alors que se déroulera du 12 au 18 novembre la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, l’Agence européenne du médicament vient de publier un rapport montrant que les ventes d’antibiotiques destinés aux animaux d’élevage ont reculé d’un peu plus de 20 % entre 2011 et 2016. « Les orientations de l’UE et les campagnes nationales encourageant une utilisation prudente des antibiotiques chez les animaux pour combattre la résistance aux antimicrobiens ont un effet positif », se félicite l’agence. Parmi les classes d’antibiotiques dont l’efficacité doit être préservée : une baisse de près de 40 % de l’utilisation de la classe des polymyxines est observée ; les ventes de céphalosporines de 3e et 4e génération ont diminué de 15,4 % et celles de quinolones de 13,6 %. Le niveau de consommation varie fortement d’un pays à l’autre. Les plus gros consommateurs d’antibiotiques utilisés dans l’élevage sont Chypre (453 mg par kg d’animal produit), l’Espagne (362 mg), l’Italie (294 mg) et le Portugal (208 mg). La moyenne européenne s’établissant à 124 mg. Parmi les grands pays d’élevage : la France se situe à 71 mg, l’Allemagne à 89 mg et les Pays-Bas à 53 mg.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui