MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 29 avril 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Anne-Laure Fraisse, les pionniers des Prim’Holstein

Les Prim’Holstein, c’est une histoire de famille au sein du Gaec des Jonquilles. Tenu par Anne-Laure Fraisse, la fille, en collaboration avec sa maman, cet élevage trace tranquillement sa route à la Fage-Saint-Julien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le troupeau de Prim'Hosltein d'Anne-Laure Fraisse, gagnante du trophée Technilait 2020.
Le troupeau de Prim'Hosltein d'Anne-Laure Fraisse, gagnante du trophée Technilait 2020. - © Franck Villevieille

Seule femme au tableau d’honneur du trophée Technilait 2020, Anne-Laure Fraisse a repris l’exploitation familiale en mars 2004, à l’âge de 24 ans. Elle s’est déjà illustrée lors de précédents trophées Technilait en se plaçant régulièrement dans les cinq finalistes. « Mais c’est la première fois que je reçois le trophée », déclare-t-elle fièrement.
Histoire familiale s’il en est, puisque trois générations se sont succédé en Prim’Holstein, le Gaec des Jonquilles continue sur sa lancée. « Mon grand-père a contribué à introduire en Lozère, avec d’autres éleveurs, celles qu’on appelait des Frisonnes à l’époque », se rappelle, nostalgique, Anne-Laure Fraisse.
Selon l’éleveuse, les Prim’Hosltein sont « productrices, adaptées à la montagne parce qu’elles ont de bonnes pattes, elles marchent bien et valorisent bien l’herbe sur la zone de moyenne montagne », énumère l’éleveuse. Passion familiale transmise de génération en génération, le contrôleur laitier du Gaec, Franck Villevieille le souligne, « Anne-Laure respire le lait, elle vit son métier pleinement, elle aime et connaît ses vaches, elle est même malade avant que ses vaches ne le soient », s’amuse-t-il. Lui qui travaille aux côtés de ces agriculteurs depuis 1995 connaît bien la famille et l’exploitation.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1559, du 30 avril 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

30 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le marché de l’ultra-frais progresse de 16,1 % en volume et de 13,9 % en valeur dans la distribution grand public sur la période du 15 mars au 19 avril 2020

témoigne Syndifrais (transformateurs de produits laitiers frais), dans un communiqué du 20 mai.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui