Le Réveil Lozère 12 février 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Alt. 1886 poursuit son expansion

Alors que les premiers produits d’Alt. 1886 ont fait leur apparition dans les bacs de supermarchés à la mi-novembre 2019, la marque songe à de nouveaux marchés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Vendredi 31 janvier, une réunion entre Languedoc Lozère Viande, la plateforme de Système U et des représentants d’Alt. 1886 avait lieu aux abattoirs du Gévaudan à Antrenas. Visite des locaux et dégustation de produits étaient au menu de la journée. Cette réunion de décideurs a permis d’évoquer le futur d’Alt. 1886 et de la vision que souhaitent y imprimer ses créateurs.
Selon Olivier Boulat, président de la FDSEA Lozère, les discussions ont abouti à du positif : « dès le 3 mars, nous ouvrirons un magasin en plus par semaine avec la centrale U de Vendargues » développe-t-il.

Bilan encourageant pour un premier produit
« Lorsque l’on fait le bilan des essais lancés mi-novembre avec notre steak haché, nous avons eu de super retours », souligne Elsa Bonsacquet. Selon cette dernière, Super U était très content des recettes réalisées et les clients ravis de la qualité des produits, selon ce qui a été rapporté par les dirigeants de l’Hyper U de Mende. « La question s’est alors posée de ce que l’on voulait faire pour la suite », explique Elsa Bonsacquet.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1547, du 13 février 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Continuons de faire de l’agriculture de conservation, parce que c’est un bon modèle, et continuons à mettre du glyphosate tant qu’on n’a pas trouvé autre chose

a déclaré le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. Il a indiqué que l’agriculture de conservation fera partie des usages autorisés pour le glyphosate après 2021, en l’absence d’alternatives.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui