Le Réveil Lozère 06 février 2019 à 16h00 | Par Sophie Chatenet

Alt. 1886 bientôt en magasin

L'association Valomac a profité du dernier Sirha à Lyon, rendez-vous mondial de la restauration et de l'hôtellerie, pour dévoiler les fondamentaux de sa marque « alt. 1886 : les viandes du Massif ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Benoît Julhes, président de l'association Valomac et Philippe Dumas, président de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté la marque « alt.1886, les viandes du Massif » au Sihra.
Benoît Julhes, président de l'association Valomac et Philippe Dumas, président de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté la marque « alt.1886, les viandes du Massif » au Sihra. - © EB

Lancée dans le cadre du Sommet de l'élevage en octobre 2018, la marque « Alt. 1886 : les viandes du Massif », a fait son entrée, la semaine dernière, dans l'univers de la restauration et de l'hôtellerie, à l'occasion du Sihra de Lyon. Pour les membres de l'association Valomac*, porteuse de la marque, il s'agissait avant tout de faire un point d'étape. « Depuis trois mois, nous avons mené un gros travail sur le règlement intérieur, le fonctionnement de l'association, sur le modèle économique, pour que les coûts de production soit pris en compte à chaque étape de la filière », explique Elsa Bonsaquet, chargée de mission. Des organisations de producteurs (OP), des abatteurs ont adhéré à l'association. Les OP vont maintenant démarrer le démarchage des éleveurs de manière à être en capacité d'alimenter la filière tout au long de l'année.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1496, du 7 février 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les citoyens des campagnes n’ont-ils pas les mêmes droits que les citoyens des villes ?

telle est la question que se pose la FNDP dans un communiqué daté du 15 février qui fait suite à l’abattage d’un loup agressif à Bormes-les-Mimosas.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui