Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Alexandre Louche, apiculteur (presque) par hasard

Alexandre Louche, de la miellerie du Roussel, a cette année encore reçu une médaille d’argent au concours des miels de France. Habitué du concours, cet amateur éclairé continue de présenter des miels de qualité, année après année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alexandre Louche, dans sa miellerie, avec son miel médaillé d'argent au concours des miels de France.
Alexandre Louche, dans sa miellerie, avec son miel médaillé d'argent au concours des miels de France. - © Marion Ghibaudo

À la suite des excellents résultats des apiculteurs lozériens au concours des miels de France qui s’est tenu le mercredi 20 janvier à Paris, le Réveil Lozère a décidé d’aller à la rencontre des apiculteurs récompensés. Portrait d’Alexandre Louche, apiculteur amateur et passionné, qui a commencé « il y a six, sept ans seulement ». Pour cette troisième édition du concours, il remporte une médaille d’argent dans la catégorie miel de forêt.
La miellerie du Roussel, c’est lui. Ses petits pots de miel qui se trouvent en grande surface, principalement, il les prépare grâce à ses presque 200 ruches. Amateur pressé, il a différentes casquettes : son emploi principal de négociant en bestiaux, gérant d’une société au Puy-en-velay. Il fait régulièrement les trajets entre Mende où il possède une maison et son bureau.
L’apiculture, il est tombé dedans par hasard. « J’ai hésité longtemps à m’y mettre parce que j’avais peur des piqûres », sourit-il aujourd’hui. Ce qui l’a poussé à s’y mettre ? Il évoque pêle-mêle la biodiversité et l’écologie comme deux facteurs importants de sa décision.
L’apiculture à plus grande échelle, puis vendre du miel, c’est venu comme une suite logique. « C’est une vraie satisfaction d’être récompensé, que les miels de qualité soient mis en avant », explique Alexandre Louche.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 30 janvier 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Continuons de faire de l’agriculture de conservation, parce que c’est un bon modèle, et continuons à mettre du glyphosate tant qu’on n’a pas trouvé autre chose

a déclaré le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. Il a indiqué que l’agriculture de conservation fera partie des usages autorisés pour le glyphosate après 2021, en l’absence d’alternatives.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui